Une pognée de mains pour conclure une entente de partenariat et une collaboration.

Peu importe le type, la taille et l’environnement d’une structure organisationnelle, elle est appelée à résoudre toutes sortes de situations problématiques. Les sources de problèmes organisationnels peuvent être similaires à d’autres milieux et le type d’organisation complètement différent.

Voyons cela de plus près

Qu’est-ce une « collaboration »?

Dans cet article, elle prend forme sous l’identité d’une association, d’une coopération, d’une communauté, etc. Elle est le résultat d’un assemblement de normes, de moyens, de fonctions et de ressources.

C’est donc le partenariat entre 2 ou plusieurs organisations administratives.

Quelques exemples de problèmes communs rencontrés dans une structure organisationnelle

  • Une offre de service restreinte
  • Un manque de ressources accessibles et adéquates
  • Un essoufflement du personnel, des membres ou bénévoles
  • Un manque de soutien (aide technique) pour faciliter l’organisation des tâches
  • Des infrastructures non accessibles ou inadéquates
  • Un personnel inexpérimenté ou incompétent

Quelques exemples de bénéfices à « tirer » d’une association

  • Augmenter sa visibilité
  • Créer un réseau de contacts fiable et solide
  • Unir les forces de chacun pour offrir davantage
  • Se démarquer et se tailler une place prépondérante
  • Augmenter sa clientèle
  • Sortir de l’isolement
  • Éviter l’exode de sa clientèle ou du personnel
  • Créer des opportunités
  • Favoriser le soutien, l’encadrement et l’entraide
  • Accroître et maximiser l’utilisation du matériel, des installations, infrastructures
  • Revitaliser, amener un nouveau regard et créer de nouvelles idées

 « La rentabilisation d’une organisation collaborative va « au-delà » des aspects quantitatifs et monétaires. Ils sont également « quantitatifs » !

Perspectives à considérer pour une réussite organisation collaborative assurée

  • Connaître ses associés et leur environnement
  • Prévoir un délai réaliste pour la mise en place de la nouvelle organisation et accorder une certaine flexibilité
  • Assurer le suivi des développements aux acteurs concernés
  • Informer tous nouveaux membres (historique, développements, etc.)
  • Préserver «l’identité propre » de chacune des organisations associées
  • Faire preuve de transparence et d’intégrité
  • Miser sur des objectifs communs

Partagez:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *